Accueil > Services aux citoyens > Environnement > Animaux domestiques et faune

Animaux domestiques et faune

Dans cette section

Animaux domestiques - application de la règlementation municipale

La Municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu, comme d’autres localités de la région, a mandaté le Centre animalier Pierre-De Saurel (CAPS) pour la gestion des animaux domestiques sur son territoire et l’application de la règlementation municipale (NOMMER LE RÈGLEMENT – METTRE LE LIEN PDF OU RÉFÉRER À LA SECTION)

Une infraction du règlement RM-2017 concernant la sécurité publique, et plus particulièrement la section 6.1.1 à 6.1.4 sur les nuisances pouvant être occasionnés par un animal domestique, devrait être signalé directement à la Sûreté du Québec (SQ).

Constitut une nuisance, notamment le fait de: 

  • Laisser aboyer ou hurler un chien de manière à troubler la paix ou la tranquillité d’une ou plusieurs personnes ;
  • Pour un gardien, se trouver dans un lieu public avec un chien sans être capable de le  maîtriser en tout temps ;
  • Pour un gardien, se trouver dans un lieu public avec un chien sans qu’il soit être retenu par une laisse ;
  • Laisser un chien se promener sur un terrain privé sans le consentement express du propriétaire ou de l’occupant du terrain ; 
  • Pour un gardien, laisser un chien se promener dans une place publique où une enseigne indique que la présence de chien est interdite ; 
  • Pour un gardien, laisser un chien mordre, tenter de mordre, attaquer ou tenter d’attaquer un autre animal ou un autre animal ; 
  • Pour un gardien, ne pas immédiatement nettoyer, par tous les moyens appropriés, toute place publique ou toute propriété privée salie par les dépôts de matières fécales laissés par un animal dont il est le gardien et de ne pas en disposer de manière hygiénique. À cette fin, le gardien doit toujours avoir en sa possession la matériel nécessaire ; 
  •  Pour un gardien, laisser ou permettre que l’animal dont il a la garde fouille dans les ordures ménagères, de déplacer les sacs ou de renverser les contenants ; 
  •  Pour le gardien, de laisser l’animal dont il a la garde causer des dommages à la propriété d’autrui.

* Le texte du règlement prévaut sur ce qui est écrit sur cette page.

Animaux sauvages - application de la loi provinciale

Saint-Roch-de-Richelieu a le privilège de pouvoir compter sur de nombreux espaces boisés et naturels. Cette réalité amène en contre partie sont lot d’animaux sauvages qui peuvent parfois constitué une nuisance pour certaines de nos habitudes de vie.

Il est pourtant tout à fait normal et même souhaitable que la faune soit présente dans notre environnement. Du plus majestueux des mammifères au plus ingrats des insectes, ils assurent tous un équilibre fragile mais essentiel à l’écosystème.

Conséquemment, la loi provinciale préconise la cohabitation avec la faune, sauf dans le cas de risques pour la sécurité du publique ou de dommages à la propriété. Afin d’éviter de se rendre

La cohabitation:

Il faut se rappeler que la plupart du temps, lorsqu’ils sont seulement de passage, les animaux sauvages  ne causent aucun dommage et ne dérangent pas. Il faut les tolérer tout en évitant de leur fournir une source de nourriture ou un gîte qui les amèneraient à s’établir ou fréquenter votre environnement immédiat occasionnant ainsi des risques inutiles autant pour vous et votre famille que pour l’animal.

Aller au contenu principal